Entretien France Info
Date :
11 Oct. 2022
Rédacteur :
Alexandra BOUCHET
Partager sur :

L’importance de l’écriture manuscrite dans le processus d’apprentissage a été l’objet de nombreuses études dans le domaine des neurosciences. Ces recherches ont mis en évidence que le mouvement de l’écriture active certaines voies cognitives qui favorisent l’apprentissage, une expérience que l’utilisation d’un clavier ou d’un écran tactile ne peut pas reproduire.

Le mouvement de l’écriture stimule une partie du cerveau appelée le Réticulum Activant Ascendant (RAA), qui joue un rôle clé dans le maintien de l’attention et de la conscience. Lorsque nous écrivons à la main, nous activons davantage le RAA que lorsque nous utilisons un clavier. Cela contribue à nous maintenir concentrés et engagés dans notre tâche, ce qui favorise un apprentissage plus approfondi.

De plus, le mouvement de l’écriture engage également plusieurs aires du cerveau impliquées dans la motricité, la vision et la cognition, ce qui conduit à une plus grande activation cérébrale. Cela se produit parce que l’écriture manuscrite nécessite un effort cognitif plus important pour produire chaque lettre, ce qui renforce la mémorisation et la compréhension.

Une autre découverte clé est que l’écriture manuscrite favorise l’apprentissage par le biais de ce que l’on appelle l’effet de génération. Cet effet se produit lorsque l’apprenant est activement impliqué dans la génération de son propre matériel d’étude, par opposition à la simple lecture ou à la frappe sur un clavier. En écrivant à la main, l’apprenant forme des liens plus forts et plus personnels avec le matériel, ce qui facilite la rétention et la compréhension à long terme.

En outre, le processus d’écriture à la main favorise également le développement des compétences motrices fines et de la coordination œil-main, des compétences essentielles pour les enfants en âge préscolaire et les élèves du primaire.

Il est également important de mentionner que l’écriture manuscrite permet une plus grande flexibilité créative, permettant aux apprenants de prendre des notes de manière non linéaire et de créer des cartes mentales, des schémas ou des dessins qui peuvent aider à consolider l’apprentissage.

En résumé, les neurosciences ont révélé que le mouvement de l’écriture manuscrite a un impact considérable sur l’activation de certaines voies cognitives, ce qui favorise un apprentissage plus profond et plus durable. Bien que les claviers et les écrans tactiles offrent des avantages en termes de rapidité et d’efficacité, ils ne remplacent pas les bénéfices uniques que l’écriture manuscrite apporte à l’apprentissage. Ainsi, dans un monde de plus en plus numérique, il est essentiel de reconnaître et de maintenir la valeur de l’écriture manuscrite dans notre système éducatif.

  Retour
Pour me contacter :
10 Rue De Normandie
92500 RUEIL MALMAISON
FRANCE
Suivez-moi sur :